Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2015

Vignobles de France : 3% de la surface agricole, 20% des pesticides

Commentaires

20 % des pesticides sur 3% de la surface... 7 fois plus !!! C'est Énorme !!! Mais peut-être faudrait-il expliquer pourquoi, au lieu de (vouloir?) faire passer les viticulteurs pour des boulimiques de la chimie !
Pourtant l'explication est simple : Pour lutter contre l'oïdium et le mildiou, depuis bien longtemps ils utilisent le soufrage et le sulfatage. Or contrairement aux produits bien plus toxiques et concentrés vendus en petits bidons, le souffre et le sulfate le sont dans des gros sacs bien plus pesants ! A lui seul le souffre représente dans les 80% en masse des épandages sur vignes et il n'y a pratiquement qu'en viticulture qu'il est utilisé.
Voilà le pourquoi des proportions en pourcentages qui mêlent sans distinction les gros sacs et les petits bidons ! Ça n'a pas de sens car on en arrive à la constatation que si l'on utilise à leur place des fongicides chimiques et systémiques – en petits bidons – on verra son tonnage global diminuer, par contre si l'on ne veut utiliser que du souffre et de la bouillie bordelaise comme préconisé en bio... Hé bien votre tonnage "pesticides" va augmenter vachement ! C'est paradoxal mais c'est comme ça !!! Vous avez pigé l'embrouille ?
Je continue : Les saletés dans les cheveux, hélas ce n'est pas une spécialité viticole, il semblerait qu'il y en ait partout même dans les appartements citadins bien isolés des pollutions rurales :
http://www.lepoint.fr/sante/du-pesticide-dans-les-cheveux-de-femmes-12-03-2015-1912172_40.php
http://www.blog-hometesting.com/substances_nocives/enquete-sur-les-pesticides-dans-les-cheveux-des-enfants/ Vous en trouverez d'autres... Pourquoi ne pas le dire aussi ? Information ou stigmatisation?
Comme l'étude qui prétend voir une baisse des facultés cognitives chez certains (sic) viticulteurs : Cela me paraît bien fumeux tant il peut y avoir d'autres facteurs de régression : Alcool, fumette, abêtissement télévisuel, pubs répétitives, horizon limité par les clôtures des lotissements, etc... D'ailleurs chaque scrutin montre que la baisse de la cognition se généralise dans tout le pays ! Heu, bon, c'est juste un avis perso, là...
Pour finir, comme je suis un peu sadique, je ne résiste pas au plaisir de contrarier les bisounours qui croient que bio = zéro pesticide : Voici la fiche du Pyrévert, un poison autorisé en bio, mais bon, il est na-tu-rel, alors ça change tout !
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/2080038-10020953.htm

Écrit par : José | 01/04/2015

Hé bien José si le «tonnage "pesticides" va augmenter vachement !» selon ton calcul, c'est ton message qui semble aussi enflé et quelque peu "paradoxal "... mais c'est comme ça !!! "
Une tournure d'esprit un peu embrouillée sans doute !
Cette argumentation n'est qu'un empilement de dénis fuyant loin des vrais problèmes !
Ce qui n'enlève bien sûr rien à "l'embrouille " existante, ni à la pollution et aux nuisances que fait subir à tous l'utilisation des pesticides, ici et ailleurs... Hélas !!!

Écrit par : lily bird | 11/04/2015

Les commentaires sont fermés.